La 42eme Unité Jean Heymans (Les Scouts)


Presentation

—————–

 

Staff d’u

——————

 

Historique

 

C’est grace aux idées et aux impulsions de l’Abbé Jean Heymans et de Victor Bailly que le 23 mars 1933 , 6 garçons venant du Patro « Saint Henri » allaient se regrouper pour former le premier noyau de la 42 ième « Unité saint Henri », tel était son nom et son local se situait dans un bâtiment de l’Avenue des Cerisiers à Woluwe-Saint-Lambert.

Dès sa création, la couleur du foulard fut brun et vert olive.

Le premier avril 1933, l’Unité était officiellement inscrite à la Fédération des Scouts

Catholiques sous la dénomination de « 42 ième Unité F.S.C. », l’Abbé Jean Heymans en était l’Aumônier et l’unité comptaient une troupe scoute d’une seule patrouille dont le chef était Victor Bailly assisté d’Albert Simar, les six scouts étant : Joseph Bayens (SP) , Gustave Legas, Joseph Putseys , Firmin Smets , Pierre-Louis Van Elder (CP) et Georges Van Hecke.

Fin 1933, l’Abbé Georges Morel de Westgaver qui venait de terminer ses études d’ingénieur civil et de philosophie à l’Université Catholique de Louvain, rejoignait la 42 ième pour venir seconder l’Abbé Jean Heymans pris par les tâches absorbantes d’une paroisse en plein développement.

Cette année-la la 42 ième vint s’installer au rez-de-chaussée du numéro 33 de la rue de la Mutuelle à quelques enjambées de l’Eglise de la Sainte-Famille.

Fin 1934, Solange de Menten de Horne , assistée de Clary d’Andrimont créent la meute de l’unité dont les premiers louveteaux sont : Jean Bogaers , Pierre Bogaers , Paul Chalmagne, Marcel Dupont, Pierre Jonnart (sz) ,Robert Modeste, Tony Vangoolen (sd) et Albert Van Meerbeek.

Cette première sizaine de la meute a son local au sous-sol du numéro 33, en-dessous de celui des Scouts.

En 1936, Suzanne Vanderschriek entre à la meute comme assistante pour prendre en 1937 la succession de Solange de Menten. Elle restera en fonction jusqu’en 1945 . En 1947, elle reprend du service sous le nom de Suzanne Hebette, et assume à nouveau la responsabilité d’assistante de meute jusqu’en 1950.

En 1937 , l’Abbé Morel , sortant du séminaire de Malines , reprend à temps plein ses activités d’aumônier à l’unité.

En 1939 , se crée un clan appelé « Clan du Bélier » en souvenir de Pierre Chalmagne qui s ‘était fait remarquer par son enthousiasme et qui décéda à la suite d’une maladie ,alors qu’il n’avait pas atteint l’âge de 19 ans.

Ce clan ne disposa d’un local qu’en 1940 dans la cave du numéro 31 de la rue de la Mutuelle.

Son chef était à l’époque Victor Bailly et comptait dans ses rangs les routiers : André Brueur , Jean Chalmagne , Raphael Godart , André Gourmet , Roger Lambotte , Pierre Melis , Gustave Vandevelde et Guy Van Halsbergh.

Dans cette même année , l’Abbé Morel et l’Abbé Heymans sont mobilisés respectivement au bataillon du génie et au régiment des grenadiers.

Georges Morel reviendra dans le courant du mois de juin 1940.

L’Abbé Jean Heymans ne repris pas son poste d’aumônier de l’unité , il fut déporté dans un camps en 1943 et décède en Allemagne en 1945 , il fut remplacé par l’Abbé Van Maele.

En 1947 , la rue de la Mutuelle sera rebaptisée et l’adresse de l’unité devint 33 rue Jacques Hoton , en souvenir d’un jeune garçon tué par une sentinelle pendant la guerre.

Cette même année , l’Abbé Morel devint l’aumônier de l’unité et Gustave Vandevelde est à ce moment chef d’unité depuis un an.

En 1949 , la paroisse « Saint Henri » venant de créer une unité de même nom , notre unité changea de nom en « Unité  Jean Heymans » en mémoire de notre aumônier mort lors de son transfert du camp de Dachau vers un autre camp de prisonniers.

En 1961 , le Patro céda aux scouts de l’Unité « Jean Heymans » le « tube » (hangar en tôle ondulée de l’armée) qui se trouvait dans la plaine.

Les scouts se mirent rapidement à l’ouvrage et ,avec l’aide de l’Abbé Morel , construisirent sur l’ emplacement du « tube »le rez-de-chaussée de ce qui allait devenir le « chalet ».

C’est en 1963 ,que nos effectifs enregistrèrent le nombre record de 52 scouts , avec pour chef Louis Dewasmes.

La même année , la meute se dédouble : la meute numéro un occupe le sous-sol du « 33 » et la meute numéro deux l’ancien local des scouts du rez-de-chaussée de la même maison.

En septembre 1964 , la 42 ième Unité Jean Heymans se met à la mode et est l’une des premières unités à adopter le système « Eclaireurs – Pionniers »

A cette occasion , l’exiguité des locaux ne permettant plus une cohabitation rationnelle , l’Abbé Morel , retroussant une fois de plus ses manches ,entraîna les pionniers à la construction du premier étage du « chalet » en utilisant les billes de chemin de fer du tram vicinal de Haecht qui avaient été soigneusement récupérées .

C’est ainsi que les Eclaireurs allaient occuper le rez-de-chaussée du « chalet » (ancien local des scouts) et que les Pionniers prenaient possession de l’étage.

En 1965 , le clan dénombre 19 routiers.

En 1966 , la troupe compte 34 Eclaireurs et la meute numéro un adopte le nom de « Meute des Cascades » .

En 1968 la meute numéro deux prend le nom de « Meute du rocher du conseil » et trois ans après les louveteaux sont au nombre de 71.

En 1975 nous fêtons le 42 ième anniversaire de la 42 ième.

En 1978 , le poste des Pionniers compte 28 membres.

Fait malheureux , en 1981 , une seule meute subsiste du fait d’un manque d’effectifs suffisants.

Mais l’espoir est grand de voir nos nouveaux animateurs d’unité et les actions de tous « anciens » et membres actuels ,porter ses fruits et nous amener de nouveaux adeptes du scoutisme.

En 1983 de grandes fêtes et retrouvailles d’anciens sont organisées pour le demi-siècle d’existence de la 42 ième Unité Jean Heymans.

En 1993 fut crée une section « Sans frontières » , meute de  « la Fleur rouge » , pour les enfants venant de tous horizons et proposant une animation quelque peu différente :non confessionnelle ,tout en gardant les structures traditionnelles ,elle se veut avant tout ouverte.

Malheureusement , cette section est supprimée , après quelques années d’existence.

Après ces année difficiles , l’unité retrouve en 1994 une excellente santé avec la création d’une section « Balladins » et un nombre d’effectifs qui ne cesse de croître au fil des années.

En septembre 1997 ,une nouvelle meute se crée : la meute de « la Khaniwhara » ,qui compte déjà 19 inscrits en avril 1998.

De 73 inscrits en 1994 , l’unité passe à 142 inscrits en avril 1998 ,on peut dire que la 42 ième se porte comme un charme.

En mai 1998 l’unité fête déjà ses 65 ans d’existence.

En 2000 les activités de l’unité se prolongent avec le même entrain que les années précédentes.

Le 26 décembre 2002 , l’Abbé Morel , Georges pour certains , l’aumônier pour un nombre impressionnant de Louveteaux , Scouts , Eclaireurs et Pionniers passés à l’unité ( plus de 650 à ce jour ) et « Boucq » pour les plus anciens s’est éteint à l’âge de 93 ans.

En 2003 l’unité est composée de 18 Baladins , deux meutes , la « Meute de la Cascade » 17 loups et la « Meute de la Khaniwhara » 15 loups.

La troupe compte 22 Eclaireurs et le poste Pionniers à levé le pied faute de participants.

Sans oublier l’équipe des animateurs composée de 23 personnes.

Le résumé de la vie des Louveteaux , Scouts et Pionniers est à la plus grande gloire de notre mouvement et de l’unité dont nous fêtons aujourd’hui sa septantième année d’existence.

Bernard Van Espen

(Ancien , 1973 à 1984)

Bibliographie :

– Article paru dans le programme du 50 ième anniversaire de la 42 ième écrit par Vincent Eeman.

– Programme de la fête d’unité de 1996.

– Quelques notes et souvenirs à propos de la 42 ième de Georges Morel.